Aveyronnais de cœur, Béatrice Leron et Jean-Claude Madaule le sont assurément.

Béatrice Leron

Au début du siècle dernier le Grand-père de Béatrice quitte son Aveyron natal comme un grand nombre de ses habitants pour des lendemains moins rudes.
La famille Leron se retrouve sur les routes du Monde et c’est au Maroc que nait Béatrice, alors que son père y travaille.
De retour en France, cette passionnée de généalogie, n’a de cesse de retrouver ses racines…

1932

La  famille Leron devant le pont de Broquiès dans l’Aveyron.

Jean-Claude Madaule

Un parcours atypique va inexorablement ramener Jean-Claude vers la terre natale de ses ancêtres : Chevaliers de Saint Jean de Jérusalem, Hospitaliers à Combret en Aveyron.
Après des études scientifiques à Toulouse, un emploi de spécialiste en énergie renouvelable l’amène en Provence. Mais très vite il privilégie sa passion d’illustrateur à un avenir professionnel tout tracé. De cette passion va surgir de sa mémoire le petit personnage « Papé Papoul » librement inspiré d’un oncle paysan aveyronnais.

oncle-la-rouquette

L’oncle de Jean-Claude aiguisant son couteau Laguiole sur sa vieille meule au siècle dernier.

Histoire du projet

De la rencontre de ces deux passionnés vont naître deux filles et un garçon. Mais la petite dernière, Julia, se voit porteuse d’un handicap : l’autisme. De ce qui aurait pu anéantir le couple, Béatrice et Jean-Claude vont en faire un combat. Leur combat. Contre vents et marées, Julia est scolarisée en milieu ordinaire jusqu’à l’âge de 18 ans.
Fort de leur expérience, ils préparent son avenir professionnel, et c’est tout naturellement qu’ils se tournent vers le patrimoine gastronomique aveyronnais. Après s’être installés près de Saint Affrique, à Prohencoux commune de Mounès, ils sélectionnent produits et producteurs de l’Aveyron. Ces derniers sont immédiatement enthousiasmés par le fait d’intégrer de jeunes adultes autistes en entreprise ordinaire.
La marque Papé Papoul est née.
Aujourd’hui Béatrice et Jean-Claude partagent leur temps entre l’Aveyron et le Vaucluse où ils continuent de gérer un centre expérimental pour autistes. Ils caressent l’espoir que Julia ne soit que la première d’une longue liste d’autistes travaillant au sein d’entreprises en contact avec d’autres salariés « ordinaires ».

Les biscuits Papé Papoul s’inscrivent dans la plus pure tradition des biscuits aveyronnais.
Ils sont fabriqués de façon artisanale avec des compositions naturellement aromatisées. En effet la biscuiterie artisanale fait le choix de proposer des produits réalisés avec des matières premières d’excellence.

Vous avez certainement remarqué que l’huile de palme a inondé le monde du biscuit. Ici cette matière première n’a pas sa place. Les biscuits Papé Papoul sont travaillés exclusivement au beurre. C’est l’élément de référence en terme de goût.

Cette façon de travailler est garante du respect d’un héritage professionnel et préserve une certaine façon de consommer. Afin de continuer en ce sens nos produits sont sans conservateur, sans additif, sans aspartame et sans huile de palme. Ils sont peut-être plus chers, mais certainement meilleurs pour la santé.
Mais voici en quelques photos les divers stades de la fabrication en atelier.

biscuit pape papoul petrissagebiscuit pape papoul chargementbiscuit pape papoul fabrication

Voyager en Aveyron, c’est aussi apprécié ses apéritifs élaborés dans la plus grande tradition.

Vous connaissez peut-être certains vins de l’Aveyron tel que le Marcillac, mais connaissez vous les apéritifs de ce département ?

L’apéritif à la châtaigne
Tout le monde connaît la châtaigne, ce fruit qui très longtemps a fait parti des éléments de base de l’alimentation dans nombre de nos régions et particulièrement dans l’Aveyron. Vous l’avez consommée grillée, bouillie, en crème, en confiture, en marron glacé, mais l’avez vous déjà essayée en apéritif.
C’est un produit artisanal et naturel à base de vin. Fabriqué selon la tradition, cet apéro est une combinaison d’infusion de châtaignes légèrement aromatisée et de vin blanc.
Cet apéritif au mariage aromatique original se consomme frais.
En compagnie d’amis, vous pourrez l’agrémenter de quelques toasts de pâté de campagne ou de fritons.

L’apéritif à la prunelle
La prunelle est un fruit sauvage qui pousse sur des arbustes épineux que l’on trouve au bord de nos chemins aveyronnais.
Les feuillages sont petits et ovales, en les froissant ils dégagent une odeur de prune.
Les fruits sont petits et ronds. De couleur bleu violacé, leur taille n’excède pas 1 à 2 cm de diamètre.
Même si en vous promenant en septembre-octobre vous en apercevez, n’en cueillez pas car le fruit n’est pas encore consommable. Le goût de la prunelle est âcre et assez désagréable consommée crue…
Il faut en effet attendre les premières gelées pour que la prunelle soit alors à maturité.
C’est alors que sont récoltés ces fruits riches en tanins pour la fabrication de l’apéritif à la prunelle.
Cette boisson alcoolisée est alors élaborée par macération des prunelles dans du vin rouge.
A consommer bien frais en apéro ou de façon plus originale en accompagnement d’un melon tranché en deux. Il remplace avantageusement un Porto que l’on retrouve dans cette recette classique. Voir notre rubrique « recette plat froid ».

Comment parler de la gastronomie française et de ses traditions sans parler du Foie Gras de Canard entier. En effet, cette recette plonge ses racines au plus profond de nos terroirs.

Le Foie Gras entier Papé Papoul
Il bénéficie de l’appellation Foie gras pour la raison suivante :
• sa préparation est composée d’un foie foie gras entier ou d’un ou plusieurs lobes entiers de foie gras et d’un assaisonnement.
Il présente une coloration uniforme. Il est assaisonné avec du sel, du poivre, du sucre pour le foie gras entier nature et pour le foie gras aux figues, il est rajouté de la fiche séchée. Tous ces assaisonnements sont autorisés par la législation.

Pourquoi avons nous choisir de commercialiser du Foie Gras entier semi conserve ?
• Le foie gras entier est un foie qui a cuit moins en température et moins longtemps qu’une conserve. Ceci permet de sauvegarder toute la saveur du foie et conserver sa teinte rosée.

Pourquoi choisir le foie Gras Papé Papoul ?
• Les canards sont transformés dans l’Aveyron. Ils répondent à des critères très précis
– élevage d’au moins 91 jours
– 14 jours de gavage avec du maïs uniquement
– nos foies sont composés de foies entiers et jamais de foies recomposés.
Nos foies gras de canard entiers sont le haut de gamme du foie gras. Notre choix s’est porté traditionnellement sur le foie gras de canard  pour sa saveur plus soutenue.

Quel vin choisir
A consommer de préférences avec des vins liquoreux tels le Sauterne, le Jurançon ou avec des vins rouges taniques.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

La tradition du foie gras dans l’Aveyron
Jadis dans les familles de l’Aveyron, il était de tradition de gaver des canards pour se faire des revenus complémentaires et d’en garder quelques‐uns pour Noël et pour les repas de famille et d’en envoyer aux enfants installés en ville.

Quand le foie gras est il apparu dans le sud-Ouest ?
Les romains mangeaient du foie gras aux figues. Il a été trouvé des textes d’Horace qui parle d’un fabuleux banquet et d’une oie engraissée aux figues. Le nom foie vient du latin Jecur ficatum, que l’on traduit littéralement par « foie aux figues ». Les anciens ne conservèrent que le terme ficatum ou figue pour sa dénomination, ce qui donna la forme figido au VIIIe siècle, puis fedie, feie au XIIe et finalement « foie » La tradition du foie gras s’est perpétuée après la chute de l’Empire romain en Europe centrale, dans les communautés juives. Les juifs répandirent l’élevage des oies, de l’Alsace jusqu’à l’Oural.
Selon le témoignage de Christophe Colomb, il aurait introduit le maïs en Europe lors du retour de son second voyage en 1496. Il est diffusé dans toutes les régions d’Europe méridionale au climat suffisamment chaud et humide et arrive dans le Sud-Ouest de la France en (1612). Le foie gras atteint la célébrité avec Louis XVI grâce à une recette de pâté en croûte au foie gras.

Qu’est ce que le foie gras ?
Un foie gras est le foie sain d’un canard ou d’une oie adulte, robuste, en bonne santé, élevé selon la tradition et qui a reçu une alimentation abondante. Cela n’est en aucune façon un foie malade, de la cirrhose comme le prétendent certains.

Les vertus du foie gras
Le foie gras contient des acides gras insaturés. Leur consommation est recommandée dans notre alimentation car ils ont pour effet d’abaisser le taux de mauvais cholestérol sanguin.

L’Aveyron et la grippe aviaire
L’Aveyron ne présente au 19 avril 2016 aucun foyer détecté de grippe aviaire (site du ministère de l’agriculture ALIN’AGRI)

Si il est un plat que l’on retrouve sur toute les tables de l’Aveyron c’est bien l’assiette de charcuterie. Elle est souvent copieuse, que l’on soit chez soi ou bien au restaurant. Elle est l’incontournable des débuts de repas.
« Allez, vous prendrez bien un morceau de saucisse et un peu de pâté pour accompagner notre bon pain de campagne ! »
Alors la prochaine fois que vous inviterez vos amis, n’hésitez pas à leur proposer cette fameuse assiette de charcuterie aveyronnaise. Ils repartiront de chez vous ravis avec certainement l’envie de découvrir ce fabuleux département qu’est l’Aveyron.

Mais que faut-il mettre dans cette assiette ?
C’est là qu’intervient la sélection de Papé Papoul.
– Il vous faut tout d’abord un morceau de saucisse que vous aurez préalablement sorti de votre bocal de saucisses à l’huile et coupé en tranches fines après l’avoir soigneusement essuyé avec du papier absorbant. Vous pouvez laisser le bocal de saucisses sur la table pour satisfaire la curiosité des convives.
– Bien sûr vous ne manquerez pas de rajouter quelques morceaux de pâtés. Vous avez le choix : pâté de campagne, aux cèpes, aux trompettes de la mort, au genièvre, de volaille et si vos invités aiment le Roquefort, alors là pas d’hésitation, offrez leur une tranche de ce délicieux et parfumé pâté au Roquefort.
– Pour finir vous rajouterez une tranche de fromage de tête, quelques fritons et pourquoi pas un morceau de jambonneau.

Avec cette assiette vous ferez un véritable voyage gastronomique sur votre table. Il n’y a plus qu’à déguster et se régaler.